Rendez vous le 6 novembre 2021
Kids For Oceans évolue à l’occasion de la Transat Jacques Vabre

À Bord de Time For Oceans

Le Skipper

Stéphane Le Diraison

Stéphane Le Diraison a 45 ans. Il est né le 5 juin 1976 à Hennebont en Bretagne. Il est aujourd’hui navigateur professionnel. Mais cela n’a pas toujours été le cas ! Avant d’être navigateur de métier, Stéphane travaillait à Boulogne-Billancourt en région parisienne pour un bureau d’études sur le sujet des énergies marines renouvelables.

Stéphane a toujours aimé la mer et les bateaux. A l’âge de 16 ans, il a restauré un vieux bateau de 6 mètres et a découvert les joies de la mer en solitaire. Sans vraiment penser aux grandes courses, juste pour le plaisir de l’aventure ! Et puis un jour, il a rencontré des grands navigateurs qui ont fait germer en lui la petite graine du Vendée Globe… Il a fallu près de 20 ans entre cette première rencontre de ponton et le départ de son premier Vendée Globe en 2016 ! Entre-temps, Stéphane est devenu ingénieur. Il a commencé à travailler et rapidement, l’appel du large s’est fait entendre. En 2007 il traverse pour la première fois l’Atlantique lors d’une célèbre course : la Mini Transat 6,50. C’est sur un tout petit bateau de 6,50 mètres que se confirme son envie de devenir vraiment navigateur ! Alors, toujours en gardant son métier d’ingénieur, Stéphane participe à la route du Rhum en Class40. Puis, il décide de devenir marin à temps plein, quitte son boulot d’ingénieur et devient navigateur de métier. En 2016, il prend le départ de son premier Vendée Globe. Malheureusement, il a perdu son mât au large de l’Australie et n’a pas pu terminer ce premier tour du monde.
Malgré cette défaite, Stéphane a beaucoup appris et est revenu encore plus fort et plus expérimenté sur le Vendée Globe 2020. Il est parvenu à boucler la boucle en 95 jours et est entré dans le cercle très fermé des tourdumondistes du Vendée Globe !

Le Co-Skipper

Le Co-Skipper de Time For Oceans

Didac Costa est un navigateur espagnol, il est né le 22 décembre 1980 à Barcelone au bord de la mer. Depuis tout petit, il suit le Vendée Globe avec ses parents. Ses moments préférés sont les départs et les arrivées !

Comme Stéphane, il a participé 2 fois au Vendée Globe ! En tout, il a déjà fait 3 fois le tour du monde, une fois en double lors de la Barcelona World Race et 2 fois en solitaire lors du Vendée Globe. Avant d’être marin, Didac a été pompier professionnel à Barcelone ! Ce qui lui a d’ailleurs valu un super accueil des pompiers des Sables d’Olonnes, la ville de départ et d’arrivée du Vendée Globe !

Comme Stéphane, Didac a aussi à cœur la protection des océans à travers le programme “One Ocean, One Planet”. Il souhaite que son bateau puisse profiter aux scientifiques pour aider la recherche contre la pollution des océans, notamment en proposant aux chercheurs de tester des solutions sur son bateau.

Au-delà du défi sportif, Didac prend le départ aux côtés de Stéphane pour défendre d’une seule voix, les océans !

Le Bateau

C’est à bord de l’IMOCA avec lequel ils prendront le départ du Transat Jacques Vabre édition 2021. C’est avec un nouveau roof qui lui offre une vraie casquette de protection, des nouveaux safrans et l’implantation de foils que Time For Oceans s’annonce fin prêt pour affronter de nouveau les mers du Sud. De quoi gagner cinq jours, selon Stéphane, à l’échelle du tour du monde !

Voici quelques informations techniques sur le bateau :

  • longueur : 18,28 mètres
  • largeur : 5,94 mètres
  • tirant d’eau : 4,50 mètres
  • hauteur du mât : 28 mètres
  • surface des voiles : 550 m2

La Quille :

Située sous la coque, elle permet de faire contrepoids et d’empêcher le bateau de chavirer. Elle permet également au bateau de remonter au vent

Les Safrans :

Ce sont des ailerons placés sous l’eau, ils sont reliés à la barre et permettent de diriger le bateau.

La coque :

Elle forme le flotteur, c'est-à-dire l'élément assurant la flottabilité et l'étanchéité. Elle permet aussi au skipper de stocker du matériel, de s’abriter et de cuisiner

La grand-voile :

Elle est la voile principale du bateau, elle est située à l’arrière du mât et fait environ 150m2 sur les imocas.

Les foils :

Ils sont des appendices qui permettent au bateau de de s’appuyer dessus et de s’élever au dessus de l’eau et donc de gagner de la vitesse.

Le ROOF :

Logement situé à l’arrière du bateau, permettant au navigateur de s’abriter.

Le bout-Dehors :

C'est est une barre fixe ou rétrac-table pointant à l'avant d'un bateau. Il permet d’installer une voile très en avant du bateau et contribue à avancer le centre de voilure..

Déplace les tuiles jaunes au bon endroit et découvre le nom de la partie du bateau

Drop

La Quille :

Située sous la coque, elle permet de faire contrepoids et d’empêcher le bateau de chavirer. Elle permet également au bateau de remonter au vent.

Drop

Les Safrans :

Ce sont des ailerons placés sous l’eau, ils sont reliés à la barre et permettent de diriger le bateau.

Drop

La coque :

Elle forme le flotteur, c'est-à-dire l'élément assurant la flottabilité et l'étanchéité. Elle permet aussi au skipper de stocker du matériel, de s’abriter et de cuisiner

Drop

La grand-voile :

Elle est la voile principale du bateau, elle est située à l’arrière du mât et fait environ 150m2 sur les imocas.

Drop

Les foils :

Ils sont des appendices qui permettent au bateau de s’appuyer dessus et de s’élever au dessus de l’eau et donc de gagner de la vitesse.

Drop

Le ROOF :

Logement situé à l’arrière du bateau, permettant au navigateur de s’abriter.

Drop

La Bôme :

C'est une barre horizontal, articulé à la base du mât, et qui permet de maintenir et d'orienter la grand voile

Drop

Le bout-Dehors :

C'est une barre fixe ou rétrac-table pointant à l'avant d'un bateau. Il permet d’installer une voile très en avant du bateau et contribue à avancer le centre de voilure..

1
2
3
4
5
6
7
8

L'équipement

À bord d’un bateau, le skipper doit être équipé pour pouvoir affronter tous les temps qu’il rencontrera durant son tour du monde. Voici les vêtements que Stéphane aura avec lui. Passe ta souris sur chacun d’eux pour découvrir son utilité.

Le Bonnet

Cet accessoire est bien utile pour que le marin garde la tête et les oreilles bien au chaud, en fonction de la météo.

La Vareuse

Avec elle le haut du corps est protégé. Elle est 100% étanche.

La Salopette

Elle permet au marin d’avoir le corps au chaud et au sec par tous temps.

Les Bottes

Dernier élément indispensable de l’habit du marin, elles permettent également d’avoir les pieds au chaud et de ne pas glisser sur le bateau.

La vie du marin

Sur les navires, il y a en permanence une personne qui surveille le bon déroulé du voyage. En effet lors des navigations les marins doivent s’assurer qu’aucun incident ne viendra perturber leur voyage: abordage, météo, etc…
Ils se relaient donc toutes les 4 heures. On appelle donc cela « les quarts » et il y en a 6 par tranche de 24 h :

  • 0-4 h du matin
  • 4-8h du matin
  • 8h-midi
  • 12-16h
  • 16-20h
  • 20h-Minuit

Le Vendée Globe étant une course en solitaire, voici ce que Stéphane devra assurer tout seul ! À toi de jouer et de faire défiler les quarts en déplaçant le point rouge.

Debout Stéphane

Stéphane peut être réveillé soit car son temps de repos est suffisant, soit par une alarme déclenchée par son ordinateur de bord en cas de problème : un OFNI détecté (Objet Flottant Non Identifié) ou un autre bateau/cargo se rapprochant du bateau Time For Oceans.

À la douche

En fonction de la météo, le marin prendra sa douche soit sous la pluie, soit avec l’eau du réservoir d’eau douce (filtrée par le désalinisateur) et en fonction de son emploi de temps cela peut-être très rapide.

Que dit la météo ?

Plusieurs fois par jour, le marin doit consulter la météo marine, afin de choisir le bon itinéraire et les bonnes voiles.

Il faut changer de voile

En fonction de la météo, le marin doit changer ses voiles, afin d’adapter son allure aux conditions climatiques. Une voile pèse en moyenne 80Kg, il faut compter 30 à 40 minutes pour un seul changement. Le marin embarque 8 voiles différentes dont une toute petite voile qui s’appelle la trinquette et qui est très utile lorsqu’il y a une tempête.

À table !

À bord, Stéphane doit obligatoirement se nourrir afin de garder de l’énergie, pour cela il dispose d’une petite casserole et d’un petit réchaud (comme pour le camping) ; tout en faisant attention à ne pas alourdir le bateau avec les 240 repas prévus. 80 jours x 3 (petit déjeuner, déjeuner et dîner).

Au dodo !

Pour que Stephane et Didac puissent bien naviguer, il est important qu’ils se reposent. Le temps de repos varie de 15 à 30 minutes en fonction de la météo et de l’endroit où il se trouve (au large, près des côtes).

Debout Stéphane

Stéphane peut être réveillé soit car son temps de repos est suffisant, soit par une alarme déclenchée par son ordinateur de bord en cas de problème : un OFNI détecté (Objet Flottant Non Identifié) ou un autre bateau/cargo se rapprochant du bateau Time For Oceans.

À la douche

En fonction de la météo, le marin prendra sa douche soit sous la pluie, soit avec l’eau du réservoir d’eau douce (filtrée par le désalinisateur) et en fonction de son emploi de temps cela peut-être très rapide.

Que dit la météo ?

Plusieurs fois par jour, le marin doit consulter la météo marine, afin de choisir le bon itinéraire et les bonnes voiles.

Il faut changer de voile

En fonction de la météo, le marin doit changer ses voiles, afin d’adapter son allure aux conditions climatiques. Une voile pèse en moyenne 80Kg, il faut compter 30 à 40 minutes pour un seul changement. Le marin embarque 8 voiles différentes dont une toute petite voile qui s’appelle la trinquette et qui est très utile lorsqu’il y a une tempête.

À table !

À bord, Stéphane doit obligatoirement se nourrir afin de garder de l’énergie, pour cela il dispose d’une petite casserole et d’un petit réchaud (comme pour le camping) ; tout en faisant attention à ne pas alourdir le bateau avec les 240 repas prévus. 80 jours x 3 (petit déjeuner, déjeuner et dîner).

Au dodo !

Pour que Stephane et Didac puissent bien naviguer, il est important qu’ils se reposent. Le temps de repos varie de 15 à 30 minutes en fonction de la météo et de l’endroit où il se trouve (au large, près des côtes).

75° 60° 45° 30° 15° 15° 30° 45° 60° 75°